Groupe Saint-Eloi Château-Gombert traditions provençales à Marseille - Château-Gombert 13013  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | disk   Download  | Contact   Contact  | Liens Web   Liens  | Bannières Saint Eloi Château-Gombert   Bannières  | Espace membre   Espace membre  
 
Menu
 
 
Généralités
Nos activités
Nos collaborations
Technique
 
 
Pub Saint Eloi
 
 



 
 
Statistiques
 
 
En ce moment:
0 membre
1 visiteur
85 visites aujourd’hui

Aucun membre connecté

145 935 visiteurs
depuis le 21/06/2012
 
 
Autres liens
 
   
 
Technique - Ferrage des chevaux
 
 
Ferrage des chevaux - Maréchal ferrant




Un artisan dont le métier consiste à ferrer les pieds des chevaux et autres équidés et à s'occuper de leur parage est un maréchal-ferrant. Il ferre les chevaux , les mulets et les ânes des paysans.

Après une formation et différents stages, il intervient et se déplace avec son camion ou sa camionnette toute équipée, aux quatre coins de son secteur.

Véhicule du maréchal-ferrant avec tous ses outils embarqués

Véhicule du maréchal-ferrant avec tous ses outils


C'est un travail physiquement très dur. Il faut déjà tenir le pied du cheval et travailler dans une position pas très confortable !
Il est parfois plus facile et rapide de travailler à deux, un qui porte et un qui ferre.

Le maréchal-ferrant à l'oeuvre...

Le maréchal-ferrant à l'oeuvre...



Le maréchal-ferrant travaille avec un outil bien affûté, et un marteau pour faire office de pédicure. Après avoir fait sauter le vieux fer usé, cassé, il taille le sabot pour l'égaliser, comme l'on taille l'ongle qui a poussé.
Les grosses lamelles de corne sautent à droite, à gauche, sous les coups de marteau, et le cheval parfois s'impatiente, surtout en été, quand les mouches tournoient autour de la bête.

Les quatre pattes du cheval doivent se prêter tout à tour à l'opération.

Il rogne la corne avec la pince à parer, il taille la fourchette avec la rainette, il râpe un antérieur pour arriver au résultat escompté....

Sabot d'un cheval préparé au ferrage...

Sabot d'un cheval préparé au ferrage



Il faut environ une heure pour ferrer un cheval mais on ne ferre en général que 5 à 7 chevaux par jour au maximum.

Et les fers? Direz-vous.

Le fer est chaud et brûle la corne qui alors s'adapte parfaitement au fer. On voit la fumée qui s'en dégage.

Le maréchal-ferrant tient le fer entre les poignées de sa pince. Pas facile de tout faire: tenir le pied du cheval, tenir le fer et voir à travers le nuage de fumée, d'où parfois un travail effectué à deux.

Rien ne vaut un film pour mieux comprendre...


Voici une vidéo d'un maréchal-ferrant à l'oeuvre



 
Grives.net | Vidéos chasse sous-marine | Restaurant Marseille cours Julien | Webjardiner | Pension chiens et chats Var

Rejoignez-nous : - Traduction :